EHPAD An Elorn

Situé dans un cadre agréable sur les bords de l’Elorn à proximité du centre-ville, l’EHPAD An Elorn (Etablissement d’Hébergement pour Personnes âgées Dépendantes) du Centre Hospitalier Ferdinand Grall  a une capacité d’accueil de 290 places.

Informations pratiques

EHPAD

Plan & accès

Se rendre à l'hôpital

EHPAD An Elorn
Rue du Docteur Pouliquen
29800 Landerneau

Comment venir

Rue du Docteur Pouliquen

Contacts

Secrétariat des admissions
Secrétariat médical

Horaires

EHPAD An Elorn
  • Lundi 9h - 17h
  • Mardi 9h - 17h
  • Mercredi 9h - 17h
  • Jeudi 9h - 17h
  • Vendredi 9h - 17h
  • Samedi Fermé
  • Dimanche Fermé

Contacts

Chef de pôle EHPAD, Dr Annie MAOUT
Cadre Supérieur de Santé de Pôle EHPAD, Mme Dominique ROUMEUR

 

  • TY SKLAER

Cadre de santé, Mme Myriam MEVEL

  • KER SAV HEOL -TI KORN – PENN AN TI

Cadre de santé, Mme Isabelle RICHARD

  • KANEVEDENN

Cadre de santé, Mme Sylvie BOURGEAULT
 

Vue du ciel de l'EHPAD du Centre Hospitalier de Landerneau

Présentation

Composée de 3 bâtiments reliés entre eux par des passerelles, l’EHPAD An Elorn regroupe plusieurs unités :

  • Kanevedenn ou arc en ciel. Constitué de 2 bâtiments reliés par des galeries, elle comporte 5 unités de 19 à 21 lits : Améthyste – Jade – Topaze – Saphir – Emeraude. Mise en service en 1997, sa capacité est de 99 lits répartis en 73 chambres individuelles et 13 chambres doubles.
  • Ker Sav Heol ou la maison du soleil levant. Rénovée en 2008, sa capacité est de 84 chambres individuelles, disposées sur 2 niveaux.
  • Ty Sklaër ou la maison de la lumière. Ouvert en 1991, sa capacité est de 90 lits répartis en 42 chambres individuelles et 24 chambres doubles.
  • Penn An Ti ou le bout de la maison. Unité spécialisée dans la prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Ouverte en 2009, sa capacité est de 17 lits en chambres individuelles.
  • Ti Korn ou la maison du coin. Ce Pôle d’Activités de Soins Adaptés (PASA) a été mis en place fin 2011. Il se situe au rez-de-chaussée de l’unité Ty Sklaër et permet d’accueillir 14 résidents de l’EHPAD An Elorn, atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, sur une journée ou une demi-journée. Les activités de ce pôle visent à stimuler ces résidents et à maintenir leur autonomie.
     

Les espaces collectifs

Les résidents et leurs proches ont accès à tous les espaces collectifs. Ils sont libres d’y circuler et de les occuper.
Les salles de détente peuvent être mises à la disposition du résident pour un repas ou un moment convivial en famille.
Un salon des familles est situé au 2ème étage à Ker Sav Heol. Au niveau de Kanevedenn, les familles peuvent se retrouver au petit salon au rez-de-chaussée (à l’entrée à gauche) et dans les petites salles de détente de chaque unité.

espaces collectifs EHPAD An Elorn

La mission de l'EPHAD

L’équipe médicale, soignante et administrative s’engage à :

  • accompagner les personnes âgées dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne en respectant leur autonomie et leurs habitudes de vie.
  • prévenir l’aggravation de la dépendance.
  • maintenir des liens familiaux, respecter l’appartenance sociale et la volonté du résident.
  • développer les relations sociales intérieures et extérieures en proposant des activités et animations aux résidents, en favorisant les rencontres entre eux.
  • prendre en considération et soulager la douleur physique et morale.
  • accompagner les personnes âgées en fin de vie.

Le projet de l'EPHAD 2017-2022

Construit autour du résident, le projet de l’EHPAD s’articule en 5 axes :

  • mettre en place le projet d’accompagnement personnalisé du résident,
  • assurer les droits, l’accès à la liberté et la sécurité pour le résident,
  • optimiser l’animation de la vie sociale et de la citoyenneté selon les attentes du résident,
  • prévenir les risques et promouvoir la santé du résident,
  • déployer le projet architectural.
     

Ainsi, l’Etablissement s’engage, avec la participation du résident, à une prise en charge de qualité.
En effet, le projet de vie a pour objectif d’organiser la vie du résident en réduisant le décalage entre la vie à domicile et la vie à l’EHPAD.

Un recueil des attentes et des besoins est réalisé auprès de la personne âgée et ses proches.
L’évaluation pluridisciplinaire des réponses possibles par les professionnels est formalisée dans le projet personnalisé. Grâce à cela, la personne âgée peut être reconnue dans le respect de sa capacité de décision et de participation à son propre projet.

La poursuite de la vie sociale et culturelle est favorisée avec le maintien des liens familiaux. La participation des résidents est encouragée dans de multiples domaines :

  • vie quotidienne : cafétéria, radio, travaux manuels, jeux
  • culture : bibliothèque, spectacle
  • intergénérationnel : hip-hop, spectacle
  • image de soi : boutique, coiffure, soins esthétiques
  • Famileo
patiente avec soignante

Vos droits, vos obligations

Le contrat de séjour

Il définit les droits et obligations de l’établissement et du résident.
Il est établi lors de l’admission et signé par les deux parties.
Il porte sur la durée du séjour, les conditions d’admission, le logement, la restauration, l’entretien du linge, les soins et la surveillance médicale, les conditions financières, la résiliation du contrat, l’assurance responsabilité civile, le dépôt des biens personnels et les contentieux.

Le règlement de fonctionnement

C’est un outil indispensable d’information sur les conditions de vie du résident au sein de l’établissement.
Il décrit le fonctionnement de l’EHPAD afin de sécuriser le résident, sa famille ou son représentant légal.
Il définit les droits et les obligations de la personne accueillie qui sont nécessaires au respect des règles de vie collective.
Il est remis à toute personne admise dans l’établissement.

Les engagements de l'établissement

Gestion des risques

Une procédure définit les mesures à prendre en cas d’inondation.


Les professionnels bénéficient de formations « canicule ». Des affiches, destinées aux résidents détaillent les comportements à adopter en période de grande chaleur. Chaque bâtiment dispose d’une salle climatisée.


La procédure à suivre en cas de recherche de personne disparue a également été formalisée.


Pour tout incident survenu à l’EHPAD, des fiches d’événements indésirables sont rédigées par les personnels, transmises à l’encadrement et à la direction qualité. Les résidents peuvent également signaler tout incident aux différents professionnels présents.

Responsabilité en cas de perte ou de détérioration des biens appartenant aux résidents

Afin de réduire le risque de perte, l’Etablissement conseille aux résidents de faire graver, à leur identité par leur fournisseur, lunettes, prothèses dentaires ou auditives, avant l’admission.


En cas de disparition ou de détérioration d’objets, de valeurs ou de prothèses, l’Etablissement assurera le remboursement si sa responsabilité peut être objectivement démontrée.


Respect des personnes

La dignité, l’identité et la vie privée du résident doivent être strictement respectées.


Le résident peut, à tout moment, exprimer ses choix et ses souhaits.

Protection des personnes vulnérables

L’accueil et le séjour dans l’établissement s’inscrivent dans le respect des principes et valeurs définis par la Charte de la personne âgée dépendante de la Fédération Nationale de Gérontologie qui répond à l’arrêté du 8 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie. Cette dernière est affichée au sein de l’établissement et remise aux résidents au moment de l’admission.

Conseil de la vie sociale

Le Conseil de la Vie Sociale a pour objectif de permettre aux résidents et à leur famille de participer à la vie de la structure et de s’exprimer.
Les familles ont la possibilité de rencontrer les représentants du Conseil de la Vie Sociale.
Il se réunit au moins 3 fois par an, donne son avis et peut faire des propositions relatives au fonctionnement de l’EHPAD.
Les comptes rendus des réunions sont mis à disposition dans le hall d’accueil de chaque bâtiment, où est aussi affichée la composition du Conseil.

Participation des familles et des représentants légaux

La participation de l’entourage est encouragée et facilitée : les professionnels de l’EHPAD veillent à ce que les proches ou les visiteurs soient accueillis dans la résidence.


S’ils le souhaitent et si les conditions le permettent, les proches peuvent participer activement au soutien du résident : présence pendant la nuit (en fin de vie par exemple), les repas ou les sorties.


La possibilité de rencontrer régulièrement les soignants et les différents intervenants est également offerte aux proches et aux représentants légaux.


Des réunions destinées aux familles peuvent être organisées par les professionnels afin de permettre leur expression sur différents sujets concernant l’EHPAD

Bientraitance

Le personnel de l’EHPAD bénéficie d’une formation bientraitance.


Si toutefois, un résident se trouve victime de maltraitance, il peut rencontrer le cadre supérieur de santé ou s’adresser directement à la commission des relations avec les usagers (C.D.U.) ou au directeur du Centre Hospitalier de Landerneau.


L’association ALMA (Association de lutte contre la maltraitance des personnes âgées et handicapées) met à votre disposition un numéro de téléphone :

Comportement individuel / relation avec les professionnels

Pendant leur séjour, les résidents peuvent bénéficier de toutes les libertés compatibles avec les exigences de la vie collective. Dans l’intérêt général, ils doivent respecter certains horaires définis par unité. Ils doivent également respecter la tranquillité de leurs voisins. Les faits de violence sur autrui sont susceptibles d’entraîner des procédures administratives et judiciaires.


Les membres du personnel sont à la disposition des résidents pour tous les services relevant de leurs compétences ; un comportement respectueux à leur égard est nécessaire pour préserver un climat agréable. Les membres du personnel ne peuvent recevoir de la part des résidents de donations, de legs ou de pourboires.

Personne qualifiée

Toute personne (ou sa famille ou son représentant légal) accueillie dans un établissement peut faire appel, en cas de litige non résolu au sein du service ou de l’établissement, à une personne qualifiée choisie dans une liste établie par le représentant de l’Etat. (Loi 2002-2 ; Article L331-5 du code de l’Action Sociale et des familles).

Recours à des professionnels extérieurs

Afin de maintenir leurs habitudes et liens antérieurs, les résidents ont la possibilité de faire appel à d’autres professionnels : auxiliaire de vie sociale, pédicure, coiffeur, etc…


Ces prestations restent à la charge des résidents.

Exercice de la citoyenneté

L’établissement favorise l’exercice de la citoyenneté. Les personnes qui souhaitent voter lors d’un scrutin électoral pourront le faire par procuration ou pourront se rendre au bureau de vote.


L’établissement pourra mettre en place un accompagnement sous certaines conditions.